Test génétique préimplantatoire des aneuploïdies non invasif (niPGT-A)

Cette procédure non invasive innovante (niPGT) ne requiert pas de biopsie fœtale et facilite l’accès au contrôle des anomalies chromosomiques sur l’embryon, à tous les cycles de FIV.

Dans les premiers temps du DPI, le pari de la science était de pouvoir contrôler la constitution génétique des embryons sans avoir besoin de réaliser la biopsie de leurs cellules. Ces dernières années, la recherche dans ce domaine s’est intensifiée et plusieurs laboratoires de génétique à l’étranger ont déjà développé des plateformes d’analyse des anomalies chromosomiques (PGT-A) au stade du blastocyste à partir de sources alternatives d’ADN de leurs cellules. Il s’agit d’une analyse génétique réalisée sur l’ADN libre contenu dans le matériel de culture où les embryons se développent dans le cadre d’une fécondation in vitro.

Cette procédure est appelée PGT non invasif (niPGT) et devrait devenir une réalité dans un proche avenir. Cette procédure constitue une perspective passionnante, puisqu’elle ne requerrait pas de biopsie fœtale et faciliterait l’accès au contrôle des anomalies chromosomiques sur l’embryon, à tous les cycles de FIV. Si tel est le cas, le niPGT serait non invasif, précis et peu coûteux.

Sujets pertinents

©2021   Finead SA

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?


    (!) Veuillez NE PAS saisir dans ce champ des informations ou des données de santé personnelles.

      (!) Veuillez NE PAS saisir dans ce champ des informations ou des données de santé personnelles.