Le spermogramme

Le spermogramme est le test «phare» dans toute enquête sur l’infertilité masculine.

Il est réalisé selon les principes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), donne une image descriptive de base du sperme et oriente parfois vers d’autres examens plus spécifiques. Il aide le médecin à déterminer si le facteur masculin est la cause de l’infertilité du couple et indique souvent le traitement de fertilité à suivre pour obtenir une grossesse.

Les examens

Examen macroscopique du sperme

 

Volume d’éjaculat

Selon les valeurs de référence après abstinence d’éjaculation pendant 2 à 5 jours, le volume du sperme varie de 1,5 à 5 ml. Les cas d’hypospermie – hyperspermie – aspermie associés à des conditions pathologiques sont examinés.

Liquidation – Viscosité – PH

La liquéfaction de l’échantillon doit avoir lieu dans les 60 minutes suivant l’éjaculation et le pH doit être supérieur à 7,2. La viscosité ne doit pas augmenter 20 minutes après l’éjaculation. Des valeurs anormales obtenues lors des mesures susmentionnées indiquent un état pathologique, généralement une inflammation et/ou un dysfonctionnement des glandes.

Examen microscopique du sperme

Les paramètres suivants sont examinés lors de l’examen microscopique du sperme:

Nombre de spermatozoïdes

La concentration de spermatozoïdes doit être égale ou supérieure à 15 millions par mL et égale ou supérieure à 39 millions dans l’éjaculat total. Les cas d’azoospermie – oligospermie – cryptozoospermie – polyspermie sont examinés par d’autres tests, pour identifier la cause et les traiter en conséquence. Souvent, en cas de faible nombre de spermatozoïdes (oligospermie-cryptozoospermie), la cryoconservation d’un échantillon est recommandée.

Motilité des spermatozoïdes

Selon les valeurs de référence, le nombre total de spermatozoïdes qui se déplacent par propulsion, c’est-à-dire ceux qui peuvent se déplacer vers l’ovule, doit être égal ou supérieur à 32%. Une faible mobilité peut être due à une inflammation, à des anomalies structurelles du sperme, à la présence d’un stress oxydatif élevé.

Morphologie du sperme

D’après les critères stricts d’évaluation de la morphologie selon Tygerberg, le pourcentage de spermatozoïdes de morphologie «correcte» doit être égal ou supérieur à 4%. La morphologie joue un rôle important dans la fécondation car le sperme et l’ovule doivent s’adapter l’un à l’autre, comme une clé dans une serrure. Une mauvaise morphologie nuit à une fécondation normale.

Vitalité du sperme

Ce test est un élément supplémentaire dans l’évaluation de la qualité du sperme. Il est nécessaire d’effectuer ces tests sur des échantillons présentant un pourcentage élevé de spermatozoïdes immobiles ou une immobilité complète car ils fournissent des informations cruciales sur l’existence de spermatozoïdes vivants, qui, même immobiles, peuvent être utilisés pour la fécondation par la méthode ICSI.

Autres éléments cellulaires

La présence d’autres types de cellules en plus des spermatozoïdes (rondes, épithéliales, etc.) est vérifiée.

Test immunitaire

(Agglutinations, tests d’anticorps anti-sperme)

Cet immun essai consiste à examiner la présence d’anticorps anti-sperme en détectant les deux plus importants d’entre eux, l’IgA et l’IgG, dans le sperme, causes de l’infertilité et de l’inaptitude à concevoir. L’information conduit au traitement du cas, soit par l’administration de médicaments, soit en ayant recours à la méthode appropriée de procréation assistée.

Préparation

Avant de réaliser un spermogramme, le médecin traitant vous informera des règles à observer en préparation de l’analyse du sperme. Pour des résultats précis, il est très important que le candidat suive les instructions suivantes:

  • S’abstenir d’éjaculer pendant 2 à 4 jours (sauf indication contraire du médecin traitant).
  • Ne pas présenter une forte fièvre au cours des 2 derniers mois.
  • Éviter la consommation d’alcool et de caféine
  • Informer son médecin en cas de prise de médicaments.

La procédure

Il existe deux façons de prélever un échantillon de sperme:

  • Par masturbation (considéré comme la méthode d’élection de collecte d’un échantillon sans contamination ni perte)
  • En ayant des relations sexuelles avec un préservatif qui ne contienne pas de spermicides

Si l’échantillon est prélevé au domicile du candidat, il doit:

  • Utiliser un flacon stérile.
  • Transporter l’échantillon en le tenant près du corps pour le maintenir autant que possible à température corporelle (37o)
  • Transporter l’échantillon au laboratoire au plus tard 45 minutes après l’éjaculation.
  • Collecter la totalité de l’échantillon sans en perdre une partie.

Les résultats

Les résultats de la numération des spermatozoïdes peuvent montrer:

  • une aspermie: Absence d’éjaculation
  • une azoospermie: Absence de spermatozoïdes dans l’éjaculat
  • une oligospermie: Concentration de sperme inférieure à 15 millions par ml
  • une oligozoospermie sévère: Concentration de sperme inférieure à 5 millions par ml
  • une athénospermie: motilité réduite des spermatozoïdes
  • une tératospermie: Pourcentage élevé de spermatozoïdes présentant une morphologie anormale

Un nombre de spermatozoïdes anormal peut être dû à un ou plusieurs des éléments suivants:

  • Infection du système génital
  • Infections virales
  • Troubles hormonaux
  • Maladies chroniques
  • Troubles génétiques
  • Exposition aux radiations, à la chimiothérapie ou à des substances toxiques (tabagisme, médicaments)

Le médecin suggérera un nouveau spermogramme, immédiatement si les résultats sont inquiétants ou après un certain temps, généralement 2 à 3 mois, dans d’autres cas. Il est souvent nécessaire de répéter le test plusieurs fois pour arriver à une image fiable.

Sujets pertinents

©2021   Finead SA

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?


    (!) Veuillez NE PAS saisir dans ce champ des informations ou des données de santé personnelles.

      (!) Veuillez NE PAS saisir dans ce champ des informations ou des données de santé personnelles.